Geneatheme – Enfants nés hors mariage

Le #Geneatheme du mois de juin 2022 est consacré aux enfants nés hors mariage, c’est d’ailleurs la première fois que je me lance dans un Généathème ! Et pour marquer le coup, ce n’est pas un, mais deux enfants nés hors mariage.

L’Accordée de village – D’après Jean-Baptiste Greuze (1725-1805)

Pour parler de ces enfants, on doit d’abord parler de leurs parents, Maurice CHARRIER (ca 1734-1784) est né et grandit au lieu-dit de Patreville à Bonneville (aujourd’hui Val-d’Auge en Charente), il est Bourgeois comme son père François Joseph CHARRIER sieur de la Gruyère (1707-<1777). On le retrouve à Charme (16) vingt kilomètres de son village natal le 27/11/1759 pour ce marié avec Catherine SEGUE (ou SEGUAY) hélas, elle meurt trois ans plus tard sans descendance.

Arrive donc notre première enfant né, Jeanne CHARRIER, mon ancêtre, né le 29/01/1776 à Anville (16) où descend la famille CHARRIER sur plusieurs générations, baptisée le lendemain, on peut lire « Le 30 janvier 1776 a été baptisé Jeanne fille naturelle de Monsieur Maurice CHARRIER et Marie DECHAMP a été parain Jean DAVID marainne Jeanne MENARD ».

Fille naturelle ? Cela prouve bien que la naissance a eu lieu hors mariage sinon il aurait été marqué « légitime », le plus curieux le père est bien marqué, très souvent le père est inconnu. Mais arrive le deuxième enfant, François Maurice CHARRIER né le 29/08/1777 à Saint-Cybardeaux (16) à neuf kilomètres d’Anville, Toujours fils naturel et le père est toujours bourgeois d’Anville.

Mais où est donc le mariage ? On retrouve trace d’un contrat de mariage datant du 19/07/1777 à Saint-Cybardeaux, où on découvre la mariée, Marie DESCHAMPS (1750-1782) fille de Jean, laboureur et Louise JOUMIER. Un bourgeois avec une fille de laboureur ? Oui, car Maurice est le dernier de mes ancêtres à avoir le titre de bourgeois de sa longue ligné d’ancêtre de notaires et procureurs.

L’acte de mariage sera fait le 26/09/1777 dans le même village à côté de Rouillac (16) soit vingt-neuf jours après la naissance de François Maurice. Et sous l’acte, il y a « l’acte de reconnaissance du sieur CHARRIER et de Marie DESCHAMPS » écrit le même jour que le mariage :

Acte de reconnaissance du sieur CHARRIER et Marie DESCHAMPS du 26/09/1777

Deux ans plus tard, Maurice et Marie auront un deuxième fils Michel, né le18/06/1779 à Saint-Ouen-la-Thène (17) à sept kilomètres au-dessus de Anville dans le département à côté. Le bonheur dure peu de temps, Marie DESCHAMPS décède à Bresdon (17) à côté de Saint-Ouen à trente-deux ans. Maurice rejoindra sa femme deux ans plus tard le 08/09/1784 au lieu-dit Le Boitoux à Rouillac (16) chez Monsieur DUTARTRE.

Et les enfants ? Jeanne sera à Barbezières (16) à partir de 1785 à vingt kilomètres de Rouillac, jusqu’à ces dix-neuf ans à son mariage en 1794 avec Jacques LAMBERT, un cousin de la mère de Jeanne (vingt-trois ans d’écart). Pour François Maurice, je n’ai aucune trace de lui après sa naissance et Michel se marie en 1798 à Aigre (16), on peut lire sur son acte de mariage que son curateur était Jean NAULIN (aucun lien trouvé avec la famille) et il ne sera pas bourgeois comme feu son père, mais cultivateur et meunier au début du XIXe siècle.

Leurs vies étaient mouvementées, de leurs naissances, des décès des parents et leurs jeunesses chez des proches familles, les enfants auront eu la reconnaissance de leurs parents et peut être leurs amours aussi.

Carte des emplacements des villes citées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :